LE PÈRE GORIOT DE BALZAC ET LA FRANCE DU XIXE SIÈCLE

3,000.00

Category:
RESEARCH INFORMATION

✎: LE PÈRE GORIOT DE BALZAC ET LA FRANCE DU XIXE SIÈCLE

❐: Chapter 1 – 5
♣:₦3, 000
❑: Ms Word format

: Get complete project material

This study, “LE PÈRE GORIOT DE BALZAC ET LA FRANCE DU XIXE SIÈCLE” contains concise information that will serve as a framework or guide for your project work. The project study is well-researched for academic purposes and are usually provided in complete chapters with adequate References.

Keywords: LE PÈRE GORIOT DE BALZAC ET LA FRANCE DU XIXE SIÈCLE

 

RESEARCH BODY

INTRODUCTION

LA VIEILLESSE EN GÉNÉRAL

Ce mémoire vise à  examiner deux différentes cultures. Toutes les cultures ont quelques façons de vivre qui sont propres à elles. Il peut s’agir de comment on traite les vieux, la santé, la nourriture et la vie en général.

C’est de ce point de vue que nous allons faire une comparaison entre la culture du Nigéria et celle de la France dans un aspect de la vieillesse. Lorsque nous parlons de la culture, c’est un aspect important de la vie, mais c’est important si nous nous intéressons à nos vieux.

Avant de commencer ce travail, je vais tout d’abord définir le mot “la vieillesse”.

La vieillesse, selon le Dictionnaire Universel, c’est une période ultime de la vie, fait d’être âgé, sénescence. Une autre définition est que

la vieillesse est une période inévitable et naturelle de la vie humaine caractérisée par une baisse des fonctions physiques, la perte du rôle social joué comme adulte, des changements dans l’apparence physique et un acheminement graduel vers une diminution des capacités.

A certains endroits au Nigéria, il y a un proverbe qui dit “Ce n’est pas le nombre des ans qui est sagesse”. Donc, le seul véritable enjeu de la vieillesse, c’est la sagesse, car celle-ci ne saurait être apprise ni par le jeune ni par l’adulte. Jeune, on n’est pas capable d’apprendre la sagesse. Ce qu’on apprend quand on est jeune, c’est à réciter et à lire, ce n’est pas la sagesse. Si l’on pouvait alors apprendre la sagesse, ce serait assurément la preuve d’une intelligence très précoce. Mais une pareille précocité est rarissime. Adulte, on n’est pas (non plus) capable d’apprendre la sagesse. Ce qu’on apprend alors, c’est ce qu’on voit et ce serait assurément la preuve d’une maturité peu commune. Mais cette maturité est rarissime. A soixante ou soixante-dix ans, non seulement richesse et honneurs paraissent comme nuages flottants, mais naissance et mort semblent se suivre comme matin et soir. Tout ce que nous avons appris, vu, pensé, ce à quoi nous nous sommes efforcés jadis et dont nous n’avons pas su profiter, tout cela nous pouvons aujourd’hui en tirer parti. Les prétentions de nos cinq sens ayant été éliminées, tout notre cœur se révèle peu à peu (dans sa pureté). C’est comme un tissu de soie écrue tombé dans la boue. Si on le lave, il retrouve facilement son état naturel, comme une perle perdue dans une chambre. Si on la cherche, on la retrouve aisément. Par conséquent, c’est dans la vieillesse qu’on peut véritablement apprendre à devenir sage.

La vieillesse selon un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre, est définie comme l’âge ultime de l’être humain, qui succède à l’âge mûr, appelé aussi par euphémisme « troisième âge » (on nomme parfois quatrième âge le moment où l’on devient dépendant, qui correspondait dans la décennie 1990 au moment où on bénéficiait de l’aide physique de ses enfants nouvellement retraités). La vieillesse était naguère associée à l’entrée dans la soixantaine, voire avant. Elle est aujourd’hui  située, pour reprendre l’ancien slogan d’un journal “à 77 ans”. Au XVIIeme siècle, on parlait des personnes ayant entre 40 et 70 ans comme des vieillards. Les barbons de Molière ont à peine plus de quarante ans. S’il n’y a pas réellement d’âge biologique de la vieillesse, le regard social met un peu plus de temps à suivre l’évolution de la santé publique.

Un premier palier commence vers l’âge de soixante-cinq ans lorsque la plupart des personnes ont pu quitter la vie active (avec retraite ou pension). Ces personnes peuvent avoir autant d’activités, voire davantage. Celles-ci s’exercent plus souvent pour leurs loisirs ou encore dans le bénévolat, et de façon plus espacée qui évite enfin la routine quotidienne des transports.

On retrouve en général, chez une personne âgée, rides, cheveux blancs et perte des cheveux (pouvant provoquer – souvent chez l’homme – une alopécie complète ou incomplète ; les uns comme les autres de ces symptômes peuvent commencer entre 40 et 60 ans). Après 75 ans, des signes de faiblesse rhumatismes font perdre de leur grâce à la démarche et aux gestes et rendent aussi la vie quotidienne moins commode.

La vieillesse répond aujourd’hui principalement à des injonctions sociales et médiatiques. La dépendance, ou la perte d’autonomie, de la personne du quatrième âge est la mesure principale de l’état de vieillesse. Un sociologue comme Serge Guérin parle de senior fragilisé (sefra) pour exprimer que la fragilisation peut être d’ordre physique, mental ou moral, mais aussi économique.

La fragilisation mentale comprend la maladie d’Alzheimer. Quand une personne âgée commence à faire de l’Alzheimer, la zone temporelle où elle se projette devient plus centrée sur le présent et elle devient principalement préoccupée par sa sécurité et sa survie. On disait autrefois, maladroitement, qu’elle “retombait en enfance”. La part de vérité de cette formulation est qu’elle a plus que jamais depuis l’enfance besoin d’affection et de réconfort que la présence des êtres chers même si la personne malade ne semble pas reconnaître ses proches.

Les personnes atteintes d’un début d’Alzheimer s’habituent à leur environnement, qu’elles appellent “leur maison”, et appréhendent fortement l’idée de s’en éloigner. Lors d’un déménagement, la conservation des meubles familiaux les rassure, mais elles sont longtemps désorientées. Dans des cas plus sérieux, ces personnes commencent à confondre les choses, par exemple ne savent plus si elles ont vu récemment des personnes ou des photos de celles-ci. Un autre avantage de la situation est qu’elles sont rassurées si elles sont entourées  de photo ou d’objets familiers. Pour les cas plus graves, il existe maintenant des tapis qui font appel à l’aide aussitôt que la personne âgée débarque de son lit, se lève de sa chaise, évitant ainsi la contention.

Etant donné que le nombre des personnes âgées augmente pendant que le nombre de préposées aux bénéficiaires a de la misère à satisfaire la demande, le personnel des foyers où résident les personnes qui commencent à faire de l’Alzheimer n’ont pas toujours le  temps d’aller chercher les personnes qui n’ont pas entendu l’avertissement d’aller à la cafétéria pour le repas. Le fait de mettre une horloge à la disposition de la personne âgée lui permet alors de satisfaire son besoin de survie par la nourriture en se rendant elle-même à la cafétéria quand l’heure du repas est arrivée. Cela lui évite de rester assise, sur le bord de son lit, toute la journée en branlant les jambes pour courir à la cafétéria aussitôt que l’avertissement d’aller manger sera crié dans les corridors. Comme le dit Abraham Maslow, le premier besoin de tout être vivant est la survie par la satisfaction de ses besoins de base et personne n’y échappe.

Bien entendu, à mesure que la maladie prend de l’ampleur, comme la personne Alzheimer ne comprend plus l’utilité des choses, elle enlève ses dentiers, tous les fils qui servent à sonder ses signes vitaux, son appareil pour entendre, et, finalement, ses vêtements qui lui serrent le corps, etc. Elle finit par détester ceux qui lui donnent des injections pour sa santé, car elle les voit comme des méchants et s’impose des soins de confort jusqu’à sa mort qui ne tardera pas. C’est dans ce sens qu’évolue la mode de l’euthanasie pour les personnes consentantes.

Ce mémoire vise à examiner deux cultures, toutes les races du monde, blancs, noirs, etc. ont quelques façons de vivre qui sont propres à elles. Il peut être la manière de saluer, la manière de s’habiller, la manière de célébrer, etc. qui leur appartiennent.

C’est de ce point de vue que nous allons faire une comparaison entre la culture au Nigéria et en France. Lorsque nous parlons de la culture, c’est un aspect de la vie très vaste, mais nous allons traiter un aspect qui est très important entre les deux sociétés ou bien pays.

Ayant donné les définitions des mots clés, nous allons mettre l’accent sur le sujet “La vieillesse”.

Ce mémoire sera divisé en trois chapitres, avec des sous-titres. L’introduction parle de l’idée générale et des objectifs. Cette étude va nous aider à passer en revue la vie des vieux dans les deux pays (Nigéria et France).

Dans le premier chapitre, nous allons voir la vieillesse au Nigéria, les conditions des vieux au Nigéria et leurs sous titres. Dans le deuxième chapitre, nous allons traiter aussi la vieillesse en France et aussi les conditions des vieux là bas. Les différences entre la vieillesse au Nigéria et en France seront traitées dans le troisième chapitre. Après les chapitres, suivront la conclusion où nous allons voir comment améliorer les conditions des vieux a

 

Keywords: LE PÈRE GORIOT DE BALZAC ET LA FRANCE DU XIXE SIÈCLE

 


DO YOU WANT TO ORDER FOR THE COMPLETE PROJECT MATERIAL? Then click here

GET COMPLETE PROJECT

Have you made payment for this project? If YES, contact our Customer Care.

For further enquiries, call our Hotlines ☎: 08139342394 or 08152487601


PROJECT TOPICS AND MATERIALS | HIRE A WRITER | HOW TO PAY FOR PROJECT

 

Keywords: LE PÈRE GORIOT DE BALZAC ET LA FRANCE DU XIXE SIÈCLE

 


DISCLAIMER: hiWriters.com.ng focus on attracting students and researchers to materials that can be used as guide, framework, and reference for their project work. All contents/materials on this website are for research purposes only and for no reason should you copy verbatim. This platform is not encouraging any form of plagiarism, neither are we advocating the use of the project materials for cheating. We strictly recommend that research project topics and materials ordered for should serve as a guide or framework only. The contents therein should be used to generate fresh ideas for your own research. Finally, hiWriters.com.ng will not be liable for any material used inappropriately.